X

X est une peinture de Tristan Marechal (huile sur toile format 65*92 cm) datée de 2007

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 regards à X

  1. Alexis dit :

    Magnifique regard… et troublant à la fois…
    bravo j’aime beaucoup votre travail

    [Reply]

  2. Jérôme dit :

    Crucifixion de l’Amour ? De l’érotisme ? Pêcheresse, prostituée selon les évangiles, femme de Jésus ? Hommage à Maria Magdalena à travers cette oeuvre…
    Ces maillons constrictors ensanglantent un corps tentateur… Ode à la raison ? A la déraison ?
    Des lances se dressent vers le ciel derrière la femme qui nous regarde (allégorie phallique)… Un défi… Non ;
    Une femme libérée !
    Cette femme pose sensuellement malgré les blessures infligées…
    La croix sur le cadre prolonge cet autodafé X !

    [Reply]

  3. Jean-Marc dit :

    Ah ce désir inexorable d’enchaîner le corps de la femme, fût-ce sous une guirlande de diamants aux mille scintillements… Réduite à ne plus pouvoir bouger, la femme doit-elle alors subir la pénétration des lances multiples figurant en arrière-plan ?

    Serions-nous en présence d’un cas d’esthétisation du viol collectif ?

    [Reply]

  4. Manooh dit :

    En effet, ce tableau de Tristan dégage une sensualité sous-jacente de par les courbes féminines emprisonnées sous une chaîne qui se veut presqu’un bijou et dont l’entrelacs se croise sur les tétons… Jeux érotiques ? Enfin, c’est comme cela que je conçois ce contraste. Le manque de sourire de la femme ne veut pas dire qu’elle n’accepte pas cette pose ; cela fait, peut-être, partie du jeu ?…

    [Reply]

  5. Alexis dit :

    Pas si facile…

    Le sujet me met mal à l’aise… et oui, vous connaissez mon nom…

    Alors je cache les deux tiers du bas de la peinture pour m’intéresser au visage…

    la tête penchée vers la droite, les deux bras à l’horizontal, une sorte de résignation, le foulard enlacé par des sortes de chaines…

    Je continue, les chaines enlacent les bras et le buste, les seins, le ventre, les hanches…

    Est-ce une parodie de crucifixion ?

    Qu’est-ce que ce fond bleu rayé de noir ?

    Cela me met mal à l’aise et le X du titre n’arrange rien…

    [Reply]

  6. Valérie dit :

    Foulard d’une musulmane.
    Bindi de la religion hindouiste.
    Tons bleue et rouge, symbolique de Marie et Marie Madeleine.
    Bondage érotique, le sexe serait-il dans notre société actuelle élevé au rang de religion ?
    Des chaînes presque bijoux : l’esthétique et la mode érigées au 21eme siècle en valeurs morales ?
    La nudité est une provocation, une force sensuelle ou bien est ce une soumission subie, une volonté du bourreau d’affaiblir la suppliciée ?

    Femme libérée ou Femme opprimée ?

    En arrière plan un bouquet de lances de soldats ? Phallus ? Représentation du désir ou constat de la violence de nos sociétés ?

    Crucifix symbole de la religion catholique à accrocher sur les murs des maisons pour des moments de prière.
    Mais les Christ en croix sont presque toujours représentés le visage penché, peut on parler avec quelqu’un qui ne vous regarde pas ?
    Cette Crucifiée, mélange de religion, vous regarde elle bien en face. Le dialogue est ouvert…

    [Reply]

  7. lou dit :

    Moi, ça ne me fait rien, j’aime bien quand l’Art me fait quelque chose : m’intérroge, me répugne…Là, ça ne doit pas être « particulier » ou « original » à mon goût car ça ne me fait rien. Je trouve ça extrêmement bien fait mais c’est tout, je suis admirative de ce côté « bon peintre ».
    C’est joli pour moi, c’est bien fait et le joli ça ne me fait plus rien du tout.

    [Reply]

  8. ROBETTE-PAPET dit :

    Egal à lui même, Tristan est toujours aussi génial !

    A consommer sans modération ????

    [Reply]

  9. Cortesi dit :

    J’ai mis ma chemise de 1849…Je ne porte pas de perruque, juste un peu de brillantine sur les tempes…Mon clavecin bien accordé joue un cocerto de Bach….et ma plume héritière de Corneille peut maintenant s’exprimer.
    Bravo Tristan ! commence t-elle à écrire.
    Ce tableau me trouble. Le visage de X est d’une beauté émouvante, oui émouvante. La bouche de cette femme est comme un fruit captif et son regard est si magnifique à la fois de tendresse et de tristesse.
    Ce magnifique regard donne ainsi une réelle puissance au bleu ou ciel inaccessible , juste derrière ce corps meurtri…par la curiosité ?
    Femme enchaînée. Femme qui a perdu ses illusions ?
    La beauté aussi peut perdre et devient prisonnière, contre une armée, mais quelle armée ?…
    X : tableau magnifique. Bravo pour la vision de son auteur. Bravo pour la sensibilité percutante de ce même auteur. BRAVO L’ARTISTE !

    Clément Cortesi

    [Reply]

  10. Miss Marion dit :

    Moi, à l’inverse de Lou, ce ne sera peut-être pas le type d’œuvre que j’accrocherais dans mon salon parce que je trouverais ça « joli »mais bien ce type là que quand tu tombes dessus dans une expo, tu bloques, parce que toutes ces questions qui ont été posées et relevées dans les précédents posts sont tellement sous-jacentes de cette Marie X-Madeleine… C’est ça aussi qui fait la grandeur de l’Art, quand l’aspect décoratif et « purement esthétique » s’éclipse derrière un mystère plus grand. J’aime que l’on me surprenne et quand l’œil donne au cœur à s’interroger au-delà des traits et des couleurs, pour moi, c’est gagné ! Merci en tout cas Mister Marechal 😉

    [Reply]

  11. fasnibay dit :

    du bondage oriental!!^^ belle facture dans un cadre choisi intessant comme une Croix! Tout cela laisse à penser à un coté mystique assez développé!^^ me trompe-je ?!
    Amitiés FF 😉

    [Reply]

  12. SanJi dit :

    Une de mes préférées du peintre, bravo !

    [Reply]

  13. fantasio dit :

    très sympa, beau visage belle facture à voir in live! bravo Tristan

    [Reply]

    fantasio Reply:

    dychotomie contradiction douceur douleur lassitude abandon? ou vice profond? très beau visage .. merci

    [Reply]

  14. Cortesi dit :

    Je m’adresse à toi, le bonhomme là-haut, assis sur son nuage. Quel que soit le nom qu’on te donne, permets-moi de crier à l’injustice. Pourquoi tant de pauvre êtres sans talent et soudain tant de générosité pour un seul ? Et nous voilà avec un peintre de grand talent doublé d’un écrivain virtuose dans l’observation du ridicule humain et de l’érotisme raffiné. Et comme si ce n’était pas assez, tu lui a donné l’intelligence, la générosité, la droiture et l’humour…Et voilà le résultat : un tableau inspiré à la beauté formelle troublante érotiquement et esthétiquement parfait…Tous ces dons pour un seul homme, c’est injuste !

    [Reply]

  15. Cortesi Père dit :

    Maintenant, calmé de cette révolte contre l’injustice, je peux me repaître à loisir de l’observation de cette toile que je dévore des yeux comme j’ai dévoré du cerveau ce que j’appelle « mon petit da vinci code » sous le manteau de la nuit…mais quand-même ! Tant de multiples talents, c’est trop !

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *