Massacre en Corée

Massacre en Corée est une peinture de Pablo Picasso datée de 1951

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un regard à Massacre en Corée

  1. Marie-hardy Adrien dit :

    La haine des hommes contre leur nature-même?

    A droite du tableau, le groupe inspirant la terreur n’a plus rien d’humain et n’est que destruction.

    Ceux-ci tentent de supprimer l’essence-même de nos caractères humains, de ce qui rhytme notre vie..

    Le groupe des éxécutés est incriyablement riche. . En dessous de l’enfant symbolisant la peur se trouve l’innocence, l’indiférence, représentée par un enfant jouant. Celui-ci n’aura pas connus la nature du monde l’ayant éradiqué.

    Debout à ses coté, celle qui semble être sa mère représente la pudeur, la crainte d’être objectivée. Son geste n’est pas sans nous rappeller çelui de la vénus de Milo. Plus que la peur que la mort, c’est la peur, la crainte de la perte de tout secret, toute intimité qui est ici peinte.

    La femme enceinte est, elle, une tragédie à elle seule. Elle porte la vie, ce n’est pas une femme mais les femmes en général qui sont ici visé par le groupe inhumain de droite. Ces derniers remplacent bien ici la création par la destruction.

    puis vient ensuite plus à gauche l’incompréhension totale, la tentative vouée à l’échec de la protection de l’homme face à sa propre bétise, les pleurs.. Ici apparaissent les sentiments, bien sur absents sur la partie droite du tableau, qui n’est pas sans rappeller un univer artificiel et mécanisé.

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *