The Best Grilled Chicken Sandwich On Earth

The Best Grilled Chicken Sandwich On Earth est une peinture de Virginie Breham

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 regards à The Best Grilled Chicken Sandwich On Earth

  1. Spei dit :

    Je vois dans cette peinture une scène urbaine, à priori nocturne ou une fin de journée sous un orage très sombre.

    Il pleut, nous voyons une petite échoppe de quartier, un brin prétentieuse, proposant le meilleur sandwich de poulet grillé sur Terre. On pourrait être aux États-Unis que cela ne me surprendrait pas, rapport à la langue et à la prétention. Le numéro de téléphone me confirme rapidement ce fait.

    Rapidement mon regard se pose sur cette silhouette féminine qui passe devant ce fast-food, et qui est particulièrement soulignée par cet effet de contrejour. Cette femme est pile posée sur la lumière la plus forte du tableau qui s’échappe de la boutique. Elle peut avoir 20 comme 40 ans, est habillée d’une robe ou d’une jupe, porte un sac en bandoulière et se protège de la pluie abondante sous un parapluie.

    On ne distingue pas son visage, tout juste quelques formes.

    Apposé contre la boutique, un vélo. Ce vélo me fait un peu penser à un vélo d’un autre temps, un peu comme ceux des triplettes de Belleville.

    On ne voit pas grand chose de la boutique. Un grand store jaune à dominante de rayures jaune et blanches le surplombe et se termine par la baseline du meilleur sandwich du monde. En vitrine, un grand panneau rouge avec les inscriptions RANCH1 (probablement le nom du magasin), la mention livraison gratuite et le numéro de téléphone à appeler pour commander j’imagine.

    Sur la gauche de ce panneau, deux fenêtres. Dans la fenêtre supérieure, on voit quelques bouteilles en transparence posées en bordure. Sur celle du bas, je ne distingue pas grand chose. 4 cylindres ressortent d’une couleur qui détonne avec le fond bleu, peut être le reflet d’un feu de signalisation ?

    J’apprécie cet effet de pluie marqué par une douce orientation de la peinture en oblique verticale, de gauche à droite et par les reflets du vélo et de la passante.

    Ce tableau est presque mono-chromatique, tout une harmonie en nuances de bleu, presque un cyanotype. Seule tranchent le panneau rouge qui saute réellement aux yeux et le store jaune et blanc ponctué par cette mention totalement immanquable « The best grilled sandwich on Earth ».

    [Reply]

  2. Alexis dit :

    Bleu nuit, éclairage puissant dans la boutique. Le store à rayure jaune et blanche annonce fièrement : « The Best Grilled Chicken Sandwich On Earth ». Une femme en robe et impermeable serre les bras, elle tient son parapluie pret de la tête, un sac en bandoulière.
    Un panneau écriture jaune sur fond rouge annonce : Ranch 1 Free ****** 979 – 1111.
    Un vélo est posé sur une grille devant le mur en facade. Le sol brille, le vélo et la femme se reflètent.
    Je distingue d’autres formes dans la pénombre à droite et à gauche : un panneau accroché…
    Et bien sur il me semble que les meilleurs sandwiches du monde sont au centre du tableau… même si l’ambiance générale ne me donne pas envie de gouter.
    Une ambiance qui me fait penser à un tableau de Hopper.

    [Reply]

  3. ZAGH dit :

    shop aroud the corner….
    pour ceux qui connaissent.

    [Reply]

    Alexis Reply:

    Énigmatique Zagh !
    Et que voyez-vous 😉

    [Reply]

  4. ZAGH dit :

    qu’y vois’je …mais rien de plus que ce qu’il y a à y voir Alexis…une femme qui passe devant « l’échoppe du coin de la rue » rentrant chez elle un soir de mauvais temps…
    JE SUIS ARTISTE PEINTRE ET JE NE SUPPORTE PAS LES JOURNALISTES QUI ME JOUE LA GRANDE SCENE DU « très cher ami que ressentez vous devant votre toile blanche avant que de vous lancer dans l’abîme…… »
    J’ai un jour répondu spontanément et depuis j’use et abuse de ma réponse:
    -je ne ressent rien de précis pour moi peindre une toile c’est « masturbation,éjaculation » rien de plus…
    Cette journaliste m’a demandé comment elle allait traduire cela pour ses lecteur d’une presse locale…j’espère qu’elle n’à pas toujours le stylo en l’air en cherchant sa réponse…
    Alexis j’ai fait 68 alors pour moi INTERDIT D ‘INTERFIRE…,on doitJOUIR SANS ENTRAVES,SOUS LES PAVES LA PLAGE…
    Ici même combat…laissez chacun y voir ce qu’il veut…surtout quand de fait il n’y a rien d’autre à voir que ce qu’il y eu d’écrit par le peintre….
    Et au risque de vous paraître encore plus énigmatique je vous dirais que j’y vois une belle couverture pour un MAIGRET époque post soixante huitarde(la couv’ j’entends)…avec un titre bien à lui,genre »la femme de l’épicerie » ou « la veuve Rougier » ou « levélo du capitaine »…
    Allez Alexis continuez à rêver…c’est gratuit…et de nos jours tout ce qui est bonnheur et gratuit???n’a pas de prix! ZAGH…

    [Reply]

  5. Corinne dit :

    Comme j’aime cette intervention, mr Zagh !!!!!
    c’est une belle ondée rafraîchissante, une éruption qui réveille !

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *