Talking to walls

Talking to walls est une peinture de Jonone

A voir en exposition à la galerie Speerstra

A lire également l’article sur Mediapart

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 regards à Talking to walls

  1. FRIC dit :

    Danse un peu folle, terriblement rythmée, saccadée, un peu comme celle qu’on observe des cellules lorsqu’on se penche sur un microscope.
    Ces choses délicatement colorées et imbriquées, interdépendantes, n’existant que les unes par rapport aux autres me font penser à la danse primale des cellules de la vie.

    [Reply]

  2. eMmA dit :

    Je vois une peinture abstraite de formes plutôt allongées qui couvrent l’ensemble de la toile en s’imbriquant à la manière d’un puzzle.

    C’est sans doute l’alternance de formes beige entourées d’un mince trait blanc, et de formes violet entourées de ce même trait, qui favorise cette illusion d’optique, en donnant du relief à l’une ou l’autre des parties du tableau.

    L’ensemble est parsemé de cinq traits mauves un peu plus larges que les autres, dont les extrémités se terminent en fines coulures.

    Des motifs noirs terminés par une forme ronde, ressemblent à des notes de musique échappées de leur portée et qui auraient perdu de leur rigidité. Des coulures s’échappent également de ces figures obscures, parallèlement aux mauves, ce qui crée une sorte de trame équilibrant l’ensemble.

    Une impression de mouvance liquide se dégage de la composition, comme si la peinture n’était pas encore sèche.
    Ce tableau peut faire penser à une fresque murale urbaine.

    Au passage, je vous souhaite à tous de douces fêtes de fin d’année.

    eMmA

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *