Retour sur une séance de regards sur les pubs

Encore une très belle séance où le temps se dissout dans l’amitié, le partage, la compréhension, la complémentarité…

Retour sur une séance de regards sur pubs chez MAX de BCBG.

Pourquoi les regardeurs d’ujuo ne font souvent de propositions ?

Souvent car il y a des exceptions, des propositions d’artistes (en quête de regards ou de visibilité ?), des propositions de regardeurs réguliers comme Sylvie, Jean-François, Ariel et quelques autres…

Pourquoi, en deux ans, personne n’a joint ujuo pour dire « Je pratique aussi de mon côté des séances de regard sans jugement sur les oeuvres d’art, rencontrons nous » ou bien « Je vais à mon tour initier une séance de regards mutualisés sur une oeuvre d’art » ?

En effet, la c’est plus délicat… Cela n’est pas encore arrivé…

Alors :
Comment essaimer ?
Faire école ?
Fonder une école ?
Avec quel type de pédagogues ?
Avec quel type d’enseignants/enseignés ?
Une école sans attente, sans but ?
( comme les conférences sans but ?)
Une école de l’éveil par la perception et non une école de l’accumulation des savoirs ?
Une école de mutualisation des regards ?
Une école de l’attention totale au monde : aux oeuvres d’art, aux paysages, aux humains, à la nature, aux animaux, au ciel, aux savoirs, aux sensations… ?
Trouver d’autres dispositifs que le site, la plaquette et la conférence classique ?
Le duo puis le groupe ?
Le cercle autour d’une table tactile ?

Alexis et Ivan en quête de vos retours et de vos propositions !

Cette entrée a été publiée dans Actualités, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 regards à Retour sur une séance de regards sur les pubs

  1. eMmA dit :

    Moi, mon frein principal, c’est plus une sorte de timidité, de réserve.
    Un blocage qui me dit « ce n’est pas pour toi, tu ne sauras pas faire » que j’outrepasse parfois, quand je me manifeste spontanément, mais plus sur un coup de tête.
    C’est bête, j’en suis consciente, car lorsque je franchis le pas, c’est vraiment très plaisant et du coup, pendant plusieurs jours, mon regard se porte différemment sur mon environnement. Cela me procure presque un certain bien-être…
    Donc, oui, c’est important et même par certains côtés, vital, d’exercer son regard, mais la réserve est omniprésente chez moi… Un peu comme « ce n’est pas mon monde… »

    Je vous suis toutefois avec grand intérêt.

    Bonne soisrée,
    eMmA

    [Reply]

    Alexis Reply:

    Bonsoir eMmA,

    Merci beaucoup pour votre témoignage.

    Quelle serait selon vous l’action que nous pourrions entreprendre pour rassurer les visiteurs afin qu’ils puissent s’exprimer sans retenue ?

    Bonne soirée,

    Alexis

    [Reply]

  2. eMmA dit :

    Bonsoir Alexis,

    Franchement, je pense que ceci est très personnel et je ne sais pas si d’autres partagent ma prévention.

    Ce que je peux analyser, c’est que ma gêne est plus importante lorsque vous proposez que nous offrions notre regard sur des œuvres archi-célèbres.
    Une oeuvre comme la Joconde est pour moi trop « sacrée » pour que j’ose me permettre d’y mettre ma patte.
    C’est automatique, je me dis qu’il n’y a que des spécialistes qui ont le « droit » et la compétence pour s’exprimer, qu’ils trouveront les mots justes, alors que je n’exprimerai que des banalités.
    Je passe mon chemin, en me délectant toutefois au passage des regards experts qui se sont exprimés (donc il y a tout de même un aspect « pédagogique » qui passe et qui aide à façonner le regard).
    Je sais que vous ne nous demandez pas de devenir critique d’art, mais voilà, je crois que je mélange les clés dans le trousseau et que du coup, je reste bloquée derrière la porte.

    C’est pourquoi j’avais adhéré sans me poser de question, « à l’instinct », lorsque vous avez proposé la pub Mumm.
    J’avais trouvé ça très fort et j’ai senti comme un tournant dans votre façon de vous adresser à nous, une meilleure proximité.
    Comment l’exprimer, c’est presque parce que ce magnifique visuel fait partie intégrante du quotidien, qu’il me paraissait soudain devenu plus accessible.

    Encore une fois, je conçois que ma réaction est plutôt sotte, parce que l’objectif étant de dire ce que l’on voit et uniquement ce que l’on voit, peut importe le sujet.

    Mais voilà, en fait, je me rends compte qu’avant de poser et d’offrir son regard, il faudrait être capable de commencer par faire sauter nos préjugés et nos filtres, liés à l’éducation et la culture, nos complexes pour se mettre en état de virginité (comporte)mentale et de fraîcheur d’esprit. Bon, j’enfonce des portes ouvertes…

    Je ne saurais vous dire quelle action vous pourriez entreprendre pour lever toutes les barrières que l’on érige consciemment ou inconsciemment, mais je suis admirative devant ce que vous réalisez déjà.

    De toutes façons, regarder est un acte difficile. Il faut disposer de suffisamment de temps, mais sachez que réellement grâce à vous, je ne regarde plus comme avant.
    Je me fais cette remarque lorsque j’observe les affiches dans le métro, par exemple (oui, toujours ce « quotidien »).

    Le travail que fait Bruno Debaecque en venant faire des petites séances dans les entreprises pour nous secouer le regard est un type d’action qui me plait. Il nous ouvre le regard en parlant très simplement des choses et en désacralisant l’art, en nous obligeant à voir une œuvre sous un angle inhabituel.
    Pourtant, je ne suis jamais allée à une visite guidée par lui, je pense pour les mêmes raisons qu’exposées plus haut.

    Peut-être est-ce difficile d’être confronté au regard de l’autre vous observant en train de regarder !
    Bon, je crois que je m’égare et ne fais pas avancer le sujet…

    Très bonne soirée.
    Amicalement,
    eMmA

    [Reply]

    Alexis Reply:

    Bonsoir eMmA,

    Merci beaucoup pour ce retour ! J’en frissonne et ce n’est pas seulement le froid humide !

    J’espère que vous pourrez venir à une prochaine session en direct que nous puissions partager tout cela en vrai,

    A très bientôt,

    Alexis

    [Reply]

  3. ivan sigg dit :

    Merci EmMa, c’est formidable tout ce que tu nous offre, là. Quelle réflexion ! Je l’imprime de ce pas et vais la maturer. Tu m’éclaires beaucoup. Merci pour ton soutien.
    Par ailleurs, n’hésite pas à participer à une visite de Bruno Debaecque au Louvres, il est génial !
    art-mitiés
    Ivan

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *