Porteur de soufre

Porteur de soufre est une photographie de tripalbum.net

sous licence Creative Commons

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 regards à Porteur de soufre

  1. jeandler dit :

    Et pour quel salaire?

    [Reply]

  2. Willy dit :

    Un salaire 3 fois supérieur à la moyenne national indonésienne. Mais des poumons brulés à 40 ans.
    La vrai question est pour quelle durée de vie ?

    [Reply]

  3. Ivan Sigg dit :

    Bonjour Jeandler et Willy.
    Vous énoncez idée, opinion, savoir, mesure, comparaison, doutes, jugement…
    Mais que voyez-vous ?
    Ivan

    [Reply]

  4. jeandler dit :

    Une image de la misère du Monde

    [Reply]

  5. jeandler dit :

    OK Willy. Cela va de soi (pour moi).
    Autre question: pour qui? Mais Ivan n’aime pas les questions.

    [Reply]

  6. Fabienne dit :

    Tout à fait d’accord avec vous Jeandler, particulièrement aux points 4 & 5.
    Bonne fin d’année à tous malgré tout… et vive UJUO qui permet la réflexion … (à défaut du débat ?), exerce l’observation et nous livre quotidiennement une parcelle d’art… c’est passionnant ! Grand Merci !

    [Reply]

  7. Alexis dit :

    Faut-il se préoccuper de ce que aime Ivan ? Ou plutôt de ce que vous voyez ? puis peut-être de ce que vous pensez, sentez ?

    Et alors, pourrons-nous commencer un débat ?

    J’ai une question pour vous, nous envisageons une publication papier avec 50 oeuvres et bien sur les regards associés à ces oeuvres. Je m’interroge en fait sur comment nous allons sélectionner ces oeuvres !

    Alors rejoignez Ivan, Sylvie, Virginie, Jean-François, Isabel et Marie (c’est Marie qui est en charge du projet de publication !) pour la sélection !

    A très bientôt,

    Alexis

    [Reply]

  8. Ivan Sigg dit :

    Bonne année à tous
    En ce 1er janvier 2010
    Toute mon attention ce porte sur cette photo
    Plaisir de partager mon regard avec vous

    En ces montagnes pelées
    Tout s’incline

    Une vision coupée en biais
    Deux parties égales
    Un premier plan de terre ocre jaune clair
    Et de pierres concassées
    Un plan lointain gris bleu
    De fumerolles blanches
    Et de pierres concassées

    Là-bas
    A la limite de deux mondes
    A la frontière du gris et de l’ocre
    Les six barreaux d’un portail qui penche

    Au centre de cette vision volcanique
    Un Être bleu qui penche
    Écharpé et casqué d’un foulard blanc sale
    Le visage grave dans l’ombre
    D’un homme sans doute
    Qui grimpe vers nous

    En équilibre sur ses omoplates
    Deux paniers grossiers
    D’où s’échappent des ailes d’anges
    Grandes galettes couleur soufre
    Flammes solaires rigides et fragiles
    Bouleversées par une absence de vent

    Une main droite non gantée
    Équilibre l’équipage
    Deux grosses bottes soudées
    De caoutchouc noir
    L’ancre au sol

    Le flanc de la montagne bleue
    Désigne le ventre de l’homme bleu
    La courbe de son bois de portage
    Épouse celle la colline au loin

    Mouvement sûr
    Equilibre parfait du geste répété

    L’ombre bleue ne s’envole pas
    Instant unique pourtant

    [Reply]

    Alexis Reply:

    Merci Ivan pour ce regard poétique !

    Excellente année à toi !

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *