vue dans une ruelle

vue dans une ruelle est une peinture de August Macke

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 regards à vue dans une ruelle

  1. eMmA dit :

    Je vois la peinture abstraite de la Médina de Marrakech.
    Je ne connais rien à la technique, alors, je vais juste dire que je pense qu’il s’agit d’une aquarelle et que les traits sont fondus et suggérés par de simples taches de couleur. On apperçoit encore les traits au crayon graphite qui ont guidé le pinceau.
    Au premier plan, un homme en djellabah ocre, coiffé d’un fez rouge, un chèche rouge autour du cou.
    En arrière plan, une foule anonyme figurée par de vagues silhouettes rouges, arrivant par une porte ouverte.
    Le contraste est offert par l’ombre bleu qui se dessine sur les murs.
    De même, le ciel, très bleu, se détache sur des murs baignés de lumière.
    La terre est presque rosée, donnant à l’ensemble une belle impression de douceur.

    Je crois que j’entends le chant du muezzin.

    Coucou Isabel, Alexis, Ivan et Doc Kas.

    A bientôt,
    eMmA

    [Reply]

  2. kasimir dit :

    Ayant lu, et relu, ce qu’eMmA a écrit, je vois ce que mon excellente amie a vu ! Je n’arrive pas à m’en détacher.
    Si je me force, je vois des couleurs trop heurtées : je n’aime pas trop. Elles ne me charment pas !
    Je vois un 7 noir.
    Un ciel d’un bleu inquiérant, comme l’est cette ruelle.
    Où suis-je là dedans ? Nulle part : si j’étais dans cette ruelle, je la quitterais.
    Mais si ce n’est qu’un simple exercice graphique, alors c’est bien.

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *