Verkehrsstillstand

Verkehrsstillstand est une peinture de Günther Hauschildt datée de 1993

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 regards à Verkehrsstillstand

  1. Spei dit :

    J’ai longuement hésité entre une photographie et une peinture mais la signature en bas à gauche m’a convaincu sur le fait qu’il s’agisse d’une peinture.

    Je vois une sorte de revanche de la nature sur l’homme dans la veine de nombres de romans post-apocalyptiques comme la route, i am a legend et bien d’autres.

    Je vois une rame de métro ou un train abandonnée et dont la nature a entamé une lente mais certaine dégradation.

    Les couleurs, le style, l’inscription « Hoppecke » me font penser à un matériel allemand ou flamand.

    Les arbres en arrière plan m’interpellent et me laissent imaginer que ce train est là depuis quelques dizaines d’années au moins.

    [Reply]

  2. eMmA dit :

    Je vois la photo couleurs d’un très vieux train laissé à l’abandon dans la nature.
    La végétation l’a investi, tant il doit y avoir longtemps que cette voiture n’a bougé.
    La peinture crème et orangée s’écaille, les vitres sont cassées, les parois sont rouillées.
    Une publicité se détache en grandes lettres noires sur fond jaune : HOPPECKE.
    La vieille voiture a triste allure, mais comme la nature peu à peu l’emprisonne, le tout a cependant un aspect assez surréaliste, joyeux et foisonnant.

    A bientôt,
    eMmA

    [Reply]

  3. Fabienne dit :

    J’opterais plutôt pour un tram vu le large vitrage… peinture époustouflante hyper-réaliste ; coloris chauds ; le titre antinomique « nature morte de trafic » (si je traduis bien) est extra !

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *