Palais des Papes

Palais des Papes est une peinture de Paul Signac

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 regards à Palais des Papes

  1. SylvieLeBars dit :

    Bonjour 🙂
    Je vois comme une mosaïque de petits rectangles de couleurs juxtaposés, bien ordonnés, en ligne. Je suppose que ce sont des coups de pinceaux, mais cela pourrait êre aussi de petits papiers collés.
    La composition est faite de 3 bandes, en bas une surface d’eau qui réfléchit la bande du milieu une citadelle et enfin un ciel nuageux qui prend des couleurs de soleil déclinant. La couleur qui domine est le bleu, avec des ocres orangés pour les façades éclairées de la citadelle. Un pont relie cette ville avec un ailleurs qui n’est pas représenté sur le tableau. La citadelle est entourée de végétation qui ne reflète pas la lumière et qui constitue la partie la plus sombre du tableau.
    L’ambiance est paisible. L’explosion de couleurs est assez scotchante.

    [Reply]

  2. Arnaud dit :

    Bonjour à tous !

    Aujourd’hui je vois une myriade de points multicolores, à dominante bleu/violet.

    Ces points, ou plutôt ces rectangles de couleurs représentent un paysage : une étendue d’eau un pont à arches à gauche, puis des arbres et enfin un château flamboyant par cette lumière orangée caractéristique des fins de journée.

    Le château se reflète dans l’eau, le pont fait de même. La bande végétale très foncée, précédemment décrite, semble ne pas se refléter.

    Il semble que l’artiste ai voulu employer une couleur par sujet : le pont est vert, le feuillage bleu/noir, l’eau bleu clair, une tour derrière le pont est presque blanche, la série de bâtiments est violette, les nuages verts clairs. Le tout étant nuancé par ce soleil couchant que je devine hors cadre.

    Je vois une forteresse imprenable et tranquille, protégée par l’eau, l’unique moyen d’y accéder étant le pont délicat, lui même surveillé par cette tour de garde.

    Mais au fait, au dessus de la tour, ne devine-t-on pas des sculptures monumentales de monstres mythiques chevauchés par des géants ?

    [Reply]

  3. corinne dit :

    1728 touches exactement.

    [Reply]

  4. coming soonn dit :

    je vois un tableau magnifique. Je me doute que cela fait très simple comme « je vois » mais sincèrement il est tellement beau que j’ai du mal à trouver des mots.
    C’est une vrai explosion de couleur, un kaléidoscope dans lequel je me perds avec plaisir!

    J’aime tout particulièrement le pointillisme et c’est toujours un plaisir de découvrir un nouveau tableau dans ce style!

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *