Reclining Figure

Reclining Figure est une sculpture de Henry Moore

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 regards à Reclining Figure

  1. Spei dit :

    Je verrais bien dans cette sculpture un ptérodactyle, cet imposant reptile volant du jurassique.

    A gauche la tête, le bec vers le bas, une sorte de crête en haut de la tête, une oreille pointue partant sur la droite, le cou en oblique vers la droite mène au corps dont sortent une aile dans un quasi angle droit dissimulant elle même une sorte de patte arrière.

    Cet animal mythique pourrait être en train de pêcher ce qui expliquerait l’aspect immergé de son bec et de ses membres.

    [Reply]

    Fabienne Reply:

    Quel iconoclaste vous faites, Spei ! mais quelle imagination aussi ! j’ai ri à gorge déployée en vous lisant….
    Ai cherché dans mon bouquin pour voir si Moore avait commenté cette sculpture-ci mais n’ai rien trouvé. Par contre, je viens de lire un de ses commentaires concernant la sculpture en 2 éléments dont il dit « quand on divise une figure simple, l’espace entre les différentes parties n’est pas un vide mais un manque que l’imagination doit combler »
    Quant à la belle drapée d’avant-hier, il dit que son voyage en Grèce avait fortement influencé son art à cette époque et que le modelé des plis était un moyen d’intensifier l’expressivité du corps et ne constituait surtout pas un élément décoratif….
    Il est vrai, bien sûr, que la description de certaines sculptures est plus difficile que celle de tableaux ou de photos… Est-ce dû aux 3D ? Mais l’essentiel n’est-il pas d’être touché par ce qu’on voit ? Par la forme ainsi que l’espace autour qui sont un tout indissociable…

    [Reply]

  2. jeandler dit :

    Figures enlacées.
    Plénitudes des formes
    Le bonheur au creux des bras.

    [Reply]

  3. Ivan Sigg dit :

    Heu l’autre t’es ouf Spei c’est pas un spermotactile ! t’as trop lu Jurassique park l’autre ! t’y es pas mon pote, à gauche c’est la pompe à talon aiguille d’une meuf… j’sais pas moi, genre celle à Cendrillon et à droite y a le prince charmant qu’est en train d’se faire avaler tout cru par cette godasse ! On voit pu qu’ses deux guiboles au cum ! ca craint un max ce truc ! Chsais pas qui c’est qu’a pondu ça mais le gugusse il est pas bien, y doit avoir un truc pas réglé avec sa mère comme y dit note prof principal. Ca s’trouve c’est un trucage ou un neffet spécial ?
    Kevin

    [Reply]

  4. Spei dit :

    Gros sourire à la lecture de Kevin 😀
    Et content d’avoir pu vous faire rire à gorge déployée Fabienne.

    [Reply]

  5. virginie Bréham dit :

    deux partie se fondent. A gauche, un buste de femme, son bras droit immergé dans la base de la sculpture, surface liquide? Ou molle donc mais lisse. Son bras gauche est levé vers le ciel, moignon, coupé cette fois au dessus du coude ; un avant-bras assez court. Pas de cou visible. Pas de tête non plus. La figure féminine ramené à son plus simple et symbolique apparat avec son sein qui pointe ?
    La partie droite de la sculpture pourrait représenter une main dont on verrait (sous cet angle) une partie du pouce, caché ou mêlé (?) par la taille de la femme, l’index en premier plan, plié, et le majeur un peu derrière, plié également.

    Un détail qui reste mystérieux pour moi est cette proéminence, entre la taille et le pouce. Ce « blurb ».

    Au second regard, j’ai une autre vision, en parallèle :
    Seule la femme demeure, en entier, ce qui semblait les deux doigts de la main pourraient être les jambes de la femme, pliées. Son corps en son centre serait alors comme pétri en son milieu. Comme une main qui l’aurait saisie en à cet endroit là, la serrant et la « machant » de sa poigne, comme un chew-gum.

    J’en profite pour vous remercier de ce regard au Palais de Tockio en ce début de soirée !

    Virginie

    [Reply]

  6. nicodeparis dit :

    Ce que je n’aime pas dans cette sculpture c’est l’aspect surfait et lisse, du coup, ça ne me fait rien du tout. J’aime bien tout ce qui a du caractère. Ca me fait penser aux sculptures amateurs qui ont ce même aspect surfait et lisse pourtant henry moore n’est pas un amateur. Je trouve que ce style de sculpture est trop vu et revu aujourd’hui et copié par plein d’amateurs, c’est pas innovant aujourd’hui.

    [Reply]

    Alexis Reply:

    Merci Nico de Paris de partager ce que vous aimez et ce que vous pensez…
    Au dela de l’aspect lisse que voyez vous ?

    Le détail de votre regard m’interesse car sur cette oeuvre, les regardeurs se perdent 🙂

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *