Au cœur du labyrinthe

Au cœur du labyrinthe est une photographie de Sébastien Lucas datée de 2008.

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 regards à Au cœur du labyrinthe

  1. carcha dit :

    deux silhouettes , marchant au centre d’un cercle. Ils arrivent certainement d’une des bandes blanches qui matérialisent des travées, mais qui délimitent aussi des secteurs de cercles concentriques. sphère rétractable, cercles en terrasses, qui font que le regard , là au centre est délimité. Les êtres humains, debouts au centre de ces cercles qui s’étagent doivent voir que les circonférences sont à chaque fois repoussées : le centre est partout et la circonférence nulle part… et l’oeil du photographe lui, voit les périphéries et les tracés géométriques ,les rapports qui s »inscrivent dans ces cercles. Magnifique photo qui rend une lumière ruisselante et me fait penser à une métaphore de la destinée.

    [Reply]

    Agnès Reply:

    Si vous prenez du recul, vous verrez qu’il s’agit de la représentation d’un oeil, les cercles au centre étant la pupille. Est ce une représentation de « l’oeil était dans la tombe et regardait Caen »? L’oeil est bienveillant ou nous détaillant? Les hommes marchant au centre se sentent minuscules face à ce regard, ou alors perçoivent ils que bien que petits, eux sont vivants et justement maitres de leur destin?

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *