Morts d’Anges

Morts d’Anges est une oeuvre (huile sur toile) de Jacques Resch.

Merci Marc !

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un regard à Morts d’Anges

  1. SylvieLeBars dit :

    Difficile de regarder cette œuvre… un immense écœurement, dégout, me prend immédiatement avant même de pouvoir détailler la scène.
    La scène se déroule sur la place d’un village en ruines. Au centre de cette place deux énormes marmites de taille humaine. Elles fermées à double tours, cadenas, chaînes. Elles reposent sur le sol, pas de feu sous les marmites. Par contre il y a un troisième ustensile de cuisson : une poêle géante elle aussi, posée sur un trépied sur un bruleur à gaz. Un homme vêtu d’un costume gris chapeauté, tient le manche de cette poêle tandis qu’un cuisinier touille le contenu. Dans cette poêle 3 bébés en position fœtal rissolent. L’architecture du village et le paysage évoque un village de style européen classique, toits pentus, tuiles mécaniques, portes de bois, marquise, et la place ressemble plutôt à l’évocation d’un village africain avec des enfants presque nus plutôt faméliques, assis sur le sol avec des quasi-buffles portant deux paires de cornes qui déambulent. Et puis il y a des boites en carton de taille humaines qui ressemble à des boites de médicaments qui sont dispersées sur la place. Elles servent d’assise à un enfant blanc chauve. Des gélules et des cachets sont aussi dispersés sur le sol. Et puis une foultitude d’autres personnages, d’autres détails, tous plus sordides.
    Cette vision de cauchemar m’est difficile à soutenir du regard ….

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *