CQFD

CQFD est une oeuvre de Alain Campos datée de 2005.

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 regards à CQFD

  1. SylvieLeBars dit :

    😉
    Le support de cette œuvre attire mon œil… on dirait des feuilles de papier assemblées grossièrement. Un papier un peu jaune, pas très « net ». Un homme est représenté de 3/4. Son visage est bien détaillé, et son corps est juste esquissé de 2 traits. Les yeux sont ouverts et semblent fixer avec intensité quelque chose en dehors du dessin à environ 45 degré vers le bas. Les cheveux forment une masse compact que l’on pourrait presque assimiler à un turban, si une mèche ne s’échappait. Et puis il y a 4 lettres en majuscule : CQFD, disposées presque horizontalement mais peu de guingois. Elles sont plus claires que le papier ce qui donne un peu l’impression de lettres en filigrane. CQFD évoque une « démonstration » que je ne perçois pas…

    [Reply]

  2. corinne dit :

    « entre presque rien et quasiment tout »
    Chut!

    [Reply]

  3. fbrahimi dit :

    l’homme invisible

    [Reply]

  4. alain campos dit :

    Merci de m’avoir cité ici,
    Quelques lueurs sur cette toile qui ne s’inscrit pas dans la série « peaux de vaches et hommes du monde ».
    Son titre est « CQFD », encre, acrylique et papier kraft sur toile, 240x200cm.
    Pour Sylvie, « la démonstration » EST la toile…Beaucoup de temps pour peu de chose, un geste, longuement réfléchi pour être le plus juste possible.
    Merci Corinne… Chut… (demandez à un pommier pourquoi il fait des pommes).

    [Reply]

    Alexis Reply:

    Merci de votre retour, je vais corriger le titre de ce pas !
    Au plaisir de vous lire à nouveau ici !

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *