La Vierge du Chancellier Rolin

La Vierge du Chancellier Rolin est une œuvre de Jan Van Eyck de 1430 environ. Elle est à voir au Musée du Louvre et fait partie des oeuvres « à la loupe » du site Internet du Musée.

Jan Van Eyck fait parti des peintres étudiés par Alain Jaubert dans Palettes (l’émission diffusée sur Arte)

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 regards à La Vierge du Chancellier Rolin

  1. SylvieLeBars dit :

    Je vois :
    Une pièce avec une grande ouverture sur un jardin. La pièce est carrelée. les ouvertures sont supportées par des colonnes. grande impression d’opulence. Au premier plan je vois 3 personnages, et surtout beaucoup de tissu. Tissu riche, brodé, damasquiné. De larges plis qui cachent les corps. Un homme avec une coupe de cheveux « au bol » est à genoux, les mains jointes. Il n’est pas concentré sur une prière mais regarde intensément et sans grande bienveillance le bébé nu qui lui fait face. Il n’implore pas. Il scrute. Riche personnage dont le vêtement est bordé de fourrure. Le bébé est aussi sur les genoux d’une femme. Sa main droite est levée, comme dans un « salut » moderne entre amis. Il teint dans sa main gauche peut-être un crucifix. Il est blond, grassouillet, pas souriant. La feme tient le bébé des deux mains à la taille, le regard baissé. Ses longs cheveux sont lâchés sur ses épaules. Dans la pièce on aperçoit aussi « un ange » et un livre ouvert. Les couleurs sont sourdes, brun, bleu, vert et le tissus qui recouvre la femme est rouge foncé. Les deux personnages laissent un espace libre au milieu du tableau dans lequel le regard est attiré. On y aperçoit un fleuve surmonté d’un pont, deux personnages de dos, une ville sur les rives du fleuve et peut-être un bateau sur le fleuve. Au loin on aperçoit des collines. L’attirance du regard à l’extérieur est forte, envie de détailler le paysage avant de regarder les personnages du premier plan. En revenant sur les personnage, je ne perçois réellement l’objet. Pourquoi sont-ils là ? C’est surtout le personnage masculin à genoux dont le regard brouille la scène….

    [Reply]

  2. Ivan Sigg dit :

    Wouaouh ! Sylvie ta première intervention sur UJUO me scotche ! quel regard ! Une très belle fiche de lecture que d’autres visiteurs, je l’espère, viendront « compléter » par l’apport de leur regard. amitiés, Ivan.

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *