Autoportrait

Self-portrait de Jeff Koons (Château de Versailles, salon d’Apollon), Marbre blanc, 1991

Merci Jean-Pierre pour cette proposition : « Tout en discrétion, ce buste de l’artiste le présente en éphèbe cristallin dans le salon d’Apollon. »

sur une carte

La photo est de Jean-Pierre Dalbéra sous licence creativecommons

Cette entrée a été publiée dans Oeuvres, Regards, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 regards à Autoportrait

  1. Bonjour Alexis !
    Franchement, dans le cas de la présentation d’aujourd’hui, le but de partager l’accès à une oeuvre d’art, quelle qu’elle soit, m’échappe totalement… On ne distingue même pas les traits du buste…. Faut-il alors admirer la mise en scène ? ou la photo ? toutes deux abominablement banales… selon moi bien sûr… Mais quand même merci pour cette offre quotidienne passionnante qui nous fait penser, rechercher, réfléchir, réagir… donc je suis ! fabienne

    [Reply]

  2. Ivan Sigg dit :

    Bonjour De Smet Norbert/Fabienne.
    Ta réaction est vive et intéressante mais saurais-tu, plus posément, nous dire TOUT CE QUE TU VOIS VRAIMENT sur cette photo (cette « mise en scène » comme tu dis) même si le buste kitch de l’homme d’art-ffaire J.K. est peu lisible, mais est-ce un problème ? ( Alexis Monville travaille à la possibilité technique de pouvoir zoomer dans les oeuvres…).
    Par ailleurs ta dernière phrase me fait réfléchir. La pensée, qui est une réaction de la mémoire à des stimulis du réel, vient toujours modifier ce que nous voyons. la pensée n’est donc jamais neuve; elle est de l’ordre du temps, du passé, du connu. La pensée fabrique des images et nous regardons à travers ces images (déformantes donc). Aussi je préfère dire  » je ne pense pas, donc je suis ». « Je suis » voulant dire « ETRE directement au contact des choses par la perception, sans passer par le langage et la pensée »…. Comment vois-tu cela ?
    art-mitiés
    Ivan

    [Reply]

  3. Alexis dit :

    Bonsoir,
    En effet, la mise en scène de toute cette exposition était ce qui m’avait le plus frappé ! Le site Internet que propose Koons ne donnant pas plus de détail de l’œuvre (après une navigation fastidieuse il invite à aller voir l’expo sur place…)…
    celle-ci est prise de plus prés :
    http://www.flickr.com/photos/melchiorferradou/2915520618/in/pool-jeffkoons
    Alexis

    [Reply]

  4. Merci Alexis. On distingue beaucoup mieux en effet. Ai essayé de regarder sans penser…

    [Reply]

  5. Bonjour,
    Quoi que l’on pense de Jeff Koons je suis d’accord pour dire avec Fabienne que la photo et la mise en scène (à part la volonté de symétrie toute relative) sont assez banales et en aucune manière nous invite à aller plus avant dans une possible découverte.

    Ce qui nous est présenté ci-dessus fait partie de ce qu’on appelle une « installation ». En soi ce buste intitulé autoportrait présenté dans le salon « d’Apollon » du château de Versailles (comme nous l’apprend la légende) ne veut rien dire. Ce n’est que dans l’installation elle-même qu’on pourrait y voir de plus près. (la preuve par le lien qu’Alexis nous donne plus haut)

    Quant à Jeff Koons et son œuvre, c’est une autre histoire ! Ceci nous ferait entrer dans une toute autre discussion : qu’est ce que l’art contemporain, que sont les relations que le public peut avoir avec lui etc.

    Pour terminer, j’avoue ne pas bien comprendre la « pensée » qu’Ivan essaie de développer dans son dernier paragraphe.

    [Reply]

  6. coming soonn dit :

    je ne vais essayer d’aller plus loin que le j’aime/j’aime pas avec mon petit commentaire!!
    j’ai l’impression qu’en plaçant dans le Salon d’Apollon (dieu des arts) son buste tel quel (dans une attitude qui me fait penser qu’il veut se faire admirer) Koons à voulu peut être répondre à cette image qu’on lui à donné de « grand manitou, limite dieu de l’art contemporain » Ou alors, dans le cas où ce mec est un grand narcissique (je ne le connais pas trop…) il à voulu se poser en tant que tel.

    si je suis trop partie dans mes délires artistiques désolée…

    [Reply]

  7. La remarque de « coming soon » me parait pertinente.

    [Reply]

  8. coming soonn dit :

    Jean Guy (ça fait « on est super intimes » désolée) merci beaucoup c’est très gentil!!!

    [Reply]

  9. Ivan Sigg dit :

    Je vois le buste en marbre d’un artiste (homme d’affaire) contemporain, réalisé non des ses mains mais par des assistants sculpteurs. la technique est efficace, sans style particulier, il s’agit de reconnaitre l’artiste tout en le magnifiant. Le buste qui jaillit d’un tronc aux branches coupées (je suis issu du tronc de l’histoire de l’art, je suis l’Art, je n’ai aucune influence car j’ai coupé toutes les ramifications), est placé sur un piédestal en marbre et malachite, et domine le spectateur. Il est entouré de deux femmes-esclaves-candélabres qui l’éclairent. L’attitude est conquérante avec le menton levé. Le visage est celui de l’artiste revu en superbe éphèbe de 20 ans(alors que l’artiste a 53 ans). Les pectoraux sont imposants. On peut y voir un buste d’empereur romain représenté dans sa jeunesse éternelle et sa toute puissance. Ainsi placé dans la salle d’Apollon on peut lire qu’il remplace sans sourciller le dieu de l’amour lui-même et devient le mâle des mâles. Placé au milieu des ors de Versailles on ne peut s’empêcher d’y voir que ce buste prend la place du roi soleil. La métaphore est simple et la provocation magistrale :  » Je suis l’artiste le plus riche du monde, mais je reste fasciné par la culture française aussi je l’emmerde et je la surpasse en me payant ce haut lieu symbolique du pouvoir et du rayonnement français. »
    La bêtise et le ridicule d’une blague d’étudiant se mêlent ici à l’idée de jouvence éternelle, de pureté, de pouvoir de l’argent et de pouvoir divin.
    Doit on rire ou frémir ? Ce que fait là celui qui se dit artiste (et tout le système qui l’avalise) que dirions nous s’il se disait homme politique ?

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *